Que vaut réellement l'électrostimulation ?

Aujourd’hui, l’électrostimulation s’est banalisée, elle est devenue un outil sportif destiné à tous et plus seulement aux sportifs de haut niveau. Commercialisée comme méthode minceur, méthode de prise de muscle, et parfois de récupération, que peut-on vraiment en attendre ?


 L’électrostimulation consiste à envoyer un courant électrique dans les muscles qui reproduit l’influx nerveux du cerveau envoyé aux muscles. L’objectif est donc de produire une contraction non volontaire du muscle afin d’en obtenir certains bénéfices.

 Le fonctionnement de l’électrostimulation est simple ; en utilisant un appareil à électrodes, on envoie un courant aux muscles, et on peut régler l’intensité de ce courant. En fonction de son objectif, le réglage des paramètres ne sera pas le même. Comment utiliser un appareil d’électrostimulation ? Est-ce efficace et utile ? Découvre tout sur l’électrostimulation en lisant cet article ! 


L’utilisation de l’électrostimulation

 Méthode de plus en plus répandue, tu as sûrement déjà vu des publicités pour des appareils d’électrostimulation, tu en as même peut-être déjà un. Je t’explique comment cela fonctionne et à qui c’est destiné ! 

électrostimulation musculation


Comment fonctionne l’électrostimulation ?

 L’électrostimulation consiste à placer des électrodes sur son corps reliés à un appareil qui envoie un courant électrique. Ce courant électrique déclenche une réaction des fibres musculaires grâce à l’excitation des fibres contractiles. Ainsi, le courant envoyé remplace la contraction volontaire transmise par le cerveau aux muscles à travers le nerf et le motoneurone.

 Lors d’une contraction volontaire, le cerveau produit un signal électrique à travers un changement de tension, ce qui génère un potentiel d’action. Le potentiel d’action est envoyé aux cellules par les nerfs moteurs, et les motoneurones qui innervent les muscles. Ce potentiel d’action engendre alors la contraction des muscles voulus.


 Dans le cas de l’électrostimulation, le potentiel d’action est directement transmis par l’appareil d’électrostimulation aux cellules. 3 méthodes d’électrostimulation existent avec des petites différences d’objectifs : 

  • L’électrostimulation par courant antalgique, appelée TENS pour Transcutaneous Electrical Nerve Stimulation, adapté aux soins, à la récupération.
  • L’électrostimulation par courant excito-moteur, dite électrostimulation musculaire et sportive, EMS.
  • La stimulation électrique fonctionnelle, appelée SEF.


 Les méthodes EMS et TENS sont celles que tu pourras utiliser dans un cadre normal, la dernière méthode, SEF, est destinée aux personnes handicapées, dans le cadre d’une paralysie d’un membre par exemple. Globalement, tu retrouveras principalement la méthode EMS, parfois combinée avec la TENS.

 Certains appareils combinent les méthodes EMS et TENS, c’est le cas des grandes marques d’appareils d’électrostimulation comme Compex, Bluetens, Powerdot. En fait, il n’y a pas de différence technique entre les appareils, mais une différence de puissance et de calibrage des paramètres de l’appareil. Les appareils de récupération (TENS) ne permettront pas de se muscler, car trop peu puissants (intensité et fréquence trop faibles).

 L’objectif recherché doit donc guider le choix de l’acheteur, découvre plus loin les meilleurs appareils ! 


Les mécanismes d’interaction de l’électrostimulation

 La contraction du muscle peut se faire de différentes manières lorsqu’on utilise l’électrostimulation, et elle peut avoir différents effets. Ici, je t’explique les différents processus liés à l’électrostimulation. On retrouve 9 interactions et effets de l’électrostimulation : 

  • Stimulation directe des récepteurs sensitifs ou des motoneurones. Manière la plus simple et la plus efficace de stimuler les muscles, reproduit la contraction naturelle des muscles.
  • La contraction secondaire suivant la stimulation nerveuse. Après une contraction, suit un étirement des fibres musculaires, et une seconde contraction légère provoquée par les fuseaux musculaires et par l’organe tendineux de golgi. Une stimulation électrique engendre aussi cette seconde petite contraction.
  • Réaction de réflexe musculaire.
  • Interaction synaptique. La contraction génère une réponse nerveuse au niveau des synapses, il y a une activité des cellules synaptiques découlant de l’utilisation de l’électrostimulation.
  • Réponse thermique. Réaction normale aux processus musculaires, le corps augmentera en température et tu peux transpirer en utilisant ce type d’appareil assis.
  • Effets magnétohydrodynamiques. En gros, les changements de champ électrique ont des effets sur le flux ionique de ton corps, et c’est propre à l’électrostimulation. Cet effet peut entraîner une sensation de malaise chez certaines personnes. Si cela arrive, il faut diminuer l’intensité de l’appareil, faire une pause et réessayer plus tard.
  • Effets biochimiques. Comme une contraction normale, une contraction électrique entraîne les mêmes effets biochimiques comme la production d’acide lactique, et donc l’acidification musculaire lors de sa dégradation en ions H+. Évidemment, ces effets dépendent de l’intensité et du temps de contraction.
  • Blessure musculaire. Il est possible de contracter ses muscles au-delà de ce que l’on peut faire naturellement avec une contraction, et un haut niveau de stimulus peut blesser au niveau articulaire (tendon principalement) ou au niveau musculaire. Ce type de blessure survient plutôt chez des sportifs entraînés qui utilisent une stimulation trop puissante. Le risque est réel, mais ne t’en fais pas, cela ne t’arrivera pas si tu suis mes conseils !
  • (Stimulation directe des muscles) /rare. Il est possible d’engendrer une contraction directe des muscles sans passer par les nerfs, notamment au niveau des muscles cardiaques. L’utilisation des appareils d’électrostimulation ne produira pas cet effet sur tes muscles ! Cela ne fonctionne que sur un tissu musculaire non nervuré.


 L’électrostimulation est une vraie méthode qui engendre des réactions normales de contraction musculaire. Ces différents effets se produiront dans ton corps lors de l’utilisation d’un appareil d’électrostimulation. 

électrostimulation entraînement



Quel est le but de l’électrostimulation ?

 L’électrostimulation est une méthode qui fonctionne, je t’en parle juste après. On la retrouve pour 4 utilisations principales : se muscler, récupérer, soigner et mincir.

 Son fonctionnement est de produire une contraction normale du muscle, ce qui permet d’obtenir les mêmes bénéfices d’un exercice physique. Selon l’intensité de la contraction, cela pourra avoir un effet relaxant ou hypertrophique pour le muscle.

 La bonne utilisation d’un appareil d’électrostimulation pourra permettre à un sportif de s’entraîner de manière plus intense, de mieux récupérer et de développer sa force. L’utilisation de ces appareils peut donc être multiple, et ils sont très intéressants pour des pratiques sportives très diverses. 


Comment se règle un appareil d’électrostimulation ?

 Un appareil d’électrostimulation envoie un signal électrique, tu as maintenant dû le comprendre ! Un signal électrique comporte différents caractères, et on peut donc influer sur ces caractères grâce aux paramètres de l’appareil. On trouve 3 caractères principaux pour définir le signal électrique émis par l’appareil : l’intensité, la fréquence, et la durée d’impulsion.

 Un signal électrique se définit aussi par la forme de l’onde et d’autres paramètres, mais seuls ces caractères nous intéressent ! La tension électrique ne se règle pas et est en général de 110V pour tous les appareils d’électrostimulation.


 Il existe 3 paramètres à régler, chaque paramètre implique une compréhension fine de ce que l’on fait, mais pour simplifier le fonctionnement des appareils, il y a des programmes simplifiés ! Sur un appareil d’électrostimulation, tu trouveras des programmes prédéfinis qui sont réglés afin de te permettre d’atteindre l’objectif indiqué. Si tu veux régler toi-même tes paramètres, tu devras bien régler les 3 paramètres suivants :


 L’intensité du courant. Elle représente la quantité du courant, donc en quelque sorte l’énergie qui traverse le muscle et qui se traduit par un potentiel d’action. Plus l’intensité est forte, plus la contraction musculaire est forte car le muscle recrutera alors plus de fibres musculaires. L’intensité se mesure en milliampères (mA).

 Sur un appareil d’électrostimulation, on choisit normalement un programme paramétré pour un but précis. Si tu choisis un programme de force, l’intensité sera importante, et à l’inverse si tu choisis un programme d’endurance, l’intensité sera bien moindre.

 Pour progresser au mieux, il est important d’augmenter progressivement l’intensité de l’appareil, ce qui, comme en musculation, permettra de rendre la stimulation de plus en plus difficile.


 La fréquence des impulsions électriques. Elle définit le nombre de signaux envoyés sur un temps donné, elle est donnée en Hertz (Hz). La fréquence choisie a un impact direct sur les résultats obtenus. Selon que l’on fasse de la récupération, ou de la musculation avec l’appareil, on utilisera une fréquence différente. Les fréquences s’étalent généralement de 1 à 150 Hz : 

  • Très basse fréquence (1-3 Hertz). Utile pour de la récupération. Les contractions seront très douces et à peine perceptible.
  • Basse fréquence (1-10 Hz). Adapté à l’échauffement, la stimulation douce permet de lentement préparer les muscles à des contractions plus fortes. Il faut toujours commencer par de la basse fréquence couplée à une faible intensité avant d’augmenter.
  • Moyenne fréquence (15-30 Hz). Avec une intensité suffisante, les contractions sont visibles et permettent de travailler en endurance.
  • Haute fréquence (50-150 Hz). Avec une forte intensité, la haute fréquence est adaptée au travail de résistance, de force maximale et de force explosive. Pour prendre du muscle, pour développer sa force, c’est la fréquence qui sera adaptée.


 La durée d’impulsion. Elle représente la longueur de l’onde émise et donc la pénétration du signal électrique dans les tissus musculaires. On la qualifie aussi de largeur d’impulsion et on la mesure en microseconde (µs). Une durée d’impulsion importante permet de recruter les fibres musculaires les plus profondes mais sera moins agréable.

 Une largeur faible est de moins de 100 µs, et une largeur importante est de 200 à 350 µs.


 Le placement des électrodes. Le bon placement des électrodes est important pour améliorer l’efficacité de l’électrostimulation. L’électrode positif doit se placer au niveau du point moteur du muscle, soit là où le motoneurone arrive. Pour savoir cela, il faut regarder l’insertion haute du muscle, par exemple, ton biceps s’insère sur le haut du bras, donc le nerf arrivera par ici et tu peux placer l’électrode sur le haut du bras.

 Ensuite, il faut placer la deuxième électrode sur le trajet du muscle. Un mauvais placement des électrodes sera simplement moins efficace et ciblera moins bien le muscle, mais il ne présente pas de danger.


 Pour l’utilisation de ces appareils, suis les programmes prédéfinis pour commencer, ils sont là pour ça et permettent une utilisation simplifiée ! La durée y est aussi définie !


 L’idéal pour obtenir des résultats est de les utiliser lors de tes séances de renforcement musculaire. L’électrostimulation n’est pas une méthode magique, et elle ne présente pas des résultats équivalents pour tous les objectifs. Avant de t’en servir, découvre d’abord les résultats qu’elle offre en fonction des attentes. 


électrostimulation rééducation


L’efficacité de l’électrostimulation

 L’électrostimulation a été étudiée de nombreuses fois, et on peut donc avoir un avis objectif sur ses résultats. C’est une méthode qui fonctionne et qui est intéressante pour un sportif pour diverses raisons. 


Que vaut réellement l’électrostimulation ?

 L’électrostimulation peut servir à différentes fins, et les résultats ne sont pas les mêmes pour tous les objectifs, voici ce que tu peux espérer obtenir en fonction de ton objectif :


 Pratique sportive. Dans le sport, l’utilisation de l’électrostimulation permet d’améliorer ses capacités musculaires de manière efficace. Cependant, les contractions musculaires non volontaires ne permettent pas de développer sa coordination, et il n’est pas possible de faire reposer la majorité de son entraînement sur ce type d’appareil.

 L’entraînement musculaire combiné entre appareil et renforcement naturel donne de meilleurs résultats à court et à long terme que le simple entraînement naturel. Les appareils d’électrostimulation permettent de dépasser plus facilement ses limites et de réaliser des entraînements musculaires plus intenses.

 L’utilisation d’un appareil d’électrostimulation est tout aussi intéressante dans le cadre de la récupération sportive.


 Musculation. Se muscler sans bouger, est-ce réellement possible ? Théoriquement, ces appareils le permettent. Mais, chez une personne non entraînée, la douleur est tellement intense pour obtenir des résultats intéressants, que, dans les faits, se muscler sans entraînement reste plutôt un rêve.

 Par contre, l’utilisation combinée de l’électrostimulation avec du renforcement musculaire au poids du corps, ou avec poids donne de biens meilleurs résultats, en particulier chez les personnes non entraînées.

 L’électrostimulation peut aider à augmenter le résultat hypertrophique de ses entraînements, ou même à acquérir plus de force en recrutant mieux ses fibres musculaires. Dans le cadre d’un entraînement en force, chez un sportif déjà entraîné, quelques séances avec uniquement de l’électrostimulation peuvent être bénéfiques.


 La guérison de blessures. Les études américaines sur le sujet donnent des résultats assez convaincants par rapport aux rapports cliniques sur les patients. Les médecins sont peu formés à l’utilisation de l’électrostimulation et les résultats sont donc médiocres. En France, certains kinésithérapeutes sont spécialisés dans ce type de méthodes, et leurs résultats sont plutôt convaincants. L’électrostimulation peut être très bénéfique pour certaines blessures, notamment les déchirures, et donne de meilleurs résultats que les ultrasons.


 L’électrostimulation minceur

Cette méthode d’électrostimulation est avant tout un argument de vente. L’électrostimulation n’aide pas plus que du sport à mincir, mais elle permet chez des personnes peu sportives d’améliorer l’intensité de l’effort assez facilement. C’est donc un outil intéressant couplé à du sport. LA STIMULATION MUSCULAIRE NE FAIT PAS MINCIR, mais elle permet de prendre du muscle.

 Je déconseillerais cet appareil à des personnes qui veulent l’utiliser sans faire de sport et en se contentant d’attendre que l’appareil travaille. Les contractions induites par l’appareil doivent être suffisantes pour obtenir des résultats intéressants, donc forcément douloureuses. Or, chez des personnes peu sportives, l’utilisation moyenne montre le recours à des contractions moyennes, qui ne sont vraiment intéressantes qu’en les couplant à une séance de renforcement musculaire.

 Ainsi, les ceintures abdominales et autres appareils du genre sont de purs gadgets, mais pour vraiment mincir, il est possible d’accroître sa masse musculaire et sa dépense calorique lors de ses séances en utilisant un appareil à électrodes. Ce type d’appareil a donc tout à fait sa place dans un programme minceur, dans la lutte contre l’obésité, à condition qu’il vienne en complément d’un programme sportif efficace, et servira surtout à éviter une perte de masse sèche.

électrostimulation minceur



 Cette technologie sportive est très intéressante et donne de bons résultats quand on la combine à un entraînement musculaire normal. Elle peut servir dans tous les sports et permet d’améliorer ses performances plus rapidement, mais est-elle totalement sûre ?


Quelles précautions dans son utilisation ?

 Globalement c’est une technologie qui présente peu de risques pour son utilisateur si elle est bien employée. Pour cela, il est important d’être progressif et de s’en servir comme on s’entraîne normalement, soit avec un échauffement et une phase de retour au calme. Utiliser une forte intensité dès le départ peut créer des lésions, comme si tu réalisais un exercice très difficile sans échauffement.

 Toutefois, il est possible d’atteindre une intensité de contraction que tu ne pourras pas approcher de manière naturelle, et il faut être extrêmement prudent à ce niveau d’intensité car ton corps peut ne pas encaisser. Cela peut se produire si tu te sers de l’EMS à des fins de travail de force pure, donc avec une grande intensité, alors sois progressif et reste prudent à très haute intensité !

 Autrement, tu pourras au pire avoir quelques rougeurs au niveau des électrodes, mais il n’y a pas de danger à utiliser cette technologie. Considère-la avec sérieux, et ne t’en sers pas comme si c’était un jouet, elle a un impact réel sur les muscles et le corps. Elle peut donc causer des lésions musculaires si tu mets une intensité trop élevée ou si tu ne récupères pas suffisamment entre tes séances. 


Est-ce intéressant d’acquérir un appareil de ce type ?

 Un appareil d’électrostimulation est un outil intéressant pour s’entraîner, mais il est loin d’être indispensable. Surtout, il ne pourra pas compenser une mauvaise hygiène de vie, des entraînements mal préparés, mais il peut aider à ajouter de l’intensité à la séance, et rendre une séance courte bien plus efficace.

 Si tu t’entraînes régulièrement, que tu fais attention à ton corps, et que tu es intéressé par ce type d’appareil, je te conseille d’en acquérir un et de l’utiliser très souvent. Si tu penses pouvoir remplacer ton sport par ce type d’appareil, tu risques d’être déçu. 


Les meilleurs appareils d’électrostimulation

Pour la pratique sportive :

  • Le meilleur appareil : Compex SP 8.0. Très onéreux, plutôt destiné aux sportifs pros. 1000€
  • Un appareil presque aussi performant : Compex fit 3.0. 300€
  • Un appareil puissant pour se muscler à prix correct : Tesmed max 830. 150€
  • Un appareil abordable pour sportif débutant : Beurer EM 49. 50€ Équivalent aux premiers prix de Compex (soit 150-200€).


Pour la récupération :


 Les appareils d’électrostimulation pour se muscler sont plus complexes, plus chers. Tu peux en trouver de très nombreux nommés EMS, pense à vérifier leur intensité, les programmes qu’ils proposent, et le nombre de canaux disponibles, soit le nombre de muscles que tu pourras travailler en même temps ! Les appareils TENS, de récupération, sont bien plus abordables et tu peux en trouver de très qualitatifs pour 30-50€.



 L’électrostimulation est une méthode très utile pour tout sportif. Loin d’être essentielle à la performance, elle permet néanmoins une progression facilitée du sportif. Que tu sois sportif amateur ou de haut niveau, le recours à l’électrostimulation a du sens, encore faut-il bien l’utiliser et en parallèle d’une vraie préparation sportive ! Le recours à l’électrostimulation sans sport pour mincir, c’est un argument commercial, rien de plus !

 Pour débuter l’utilisation de ce type d’appareil, l’idéal est de se faire accompagner, mais la facilité d’utilisation de ces appareils permet à n’importe qui de s’en servir. Pense simplement à l’utiliser de manière progressive pour voir comment tu y réagis et éviter de brusquer tes muscles. Bonne séance ! Force !


guide sport débutant

 Retrouve de plus nombreux conseils sportifs dans mon guide gratuit


 Sources : 

Reilly, J. P., Diamant, A. M., (2011). Electrostimulation: theory, applications, and computational model

Gerard, K., Pamela, E., (2014). Electrostimulation: Current Status, Strength of Evidence Guidelines, and Meta-Analysis. Advances in Wound Care. 

Paillard T. (2008). Combined application of neuromuscular electrical stimulation and voluntary muscular contractions. Sports medicine. 

Simon, C., Vivodtzev, I., (2016). L’électrostimulation neuromusculaire périphérique a-t-elle une place dans la prise en charge thérapeutique du patient obèse ? Cahiers de Nutrition et de Diététique

Goodarzi, B., (2015). The comparison of EMS and resistance training in reducing cholesterol level in overweight people. Research Journal of Applied Science.

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.