Les stéroïdes sont des produits connus de tous que l’on considère comme dangereux sans réellement savoir pourquoi. Consommés par un nombre non négligeable de pratiquants en musculation, il faut réellement savoir ce qu’ils sont avant d’en consommer.


Les stéroïdes désignent les hormones stéroïdiennes qui sont indispensables au bon fonctionnement du corps (fonctions sexuelles, synthèse des protéines…). Ce sont des hormones lipidiques (structure moléculaire basée sur des acides gras) qui sont sécrétés par le corps. Les stéroïdes anabolisants sont une synthèse d’une hormone naturelle, la testostérone, qui sont ingérés, collés sur la peau (patch), ou injectés pour profiter des effets musculaires bénéfiques.

 Cependant, ces stéroïdes anabolisants ont de nombreux effets secondaires, c’est pourquoi ils sont considérés comme dangereux et ont été classés comme dopant. Un pratiquant de musculation peut-il consommer ces produits ? Faut-il absolument les éviter ?


Les effets recherchés des stéroïdes anabolisants

 Ces produits sont très utilisés dans la musculation en raison de leurs propriétés bénéfiques pour la prise de masse. Voyons ce que sont ces produits et les effets qu’ils produisent sur le corps. 


Que sont les stéroïdes anabolisants ?

 Les stéroïdes anabolisants sont des molécules qui imitent les effets de la testostérone naturelle et favorisent l’augmentation de la taille des muscles en accélérant la synthèse de protéines. Ce sont des substances dopantes qui font partie des agents anabolisants, un ensemble de molécules dopantes ayant des propriétés d’amélioration de la croissance musculaire.

 Au sein de ces agents anabolisants, on retrouve les stéroïdes et les béta-agonistes ; les hormones de croissance font partie d’une autre catégorie de produits dopants.

La synthèse des stéroïdes débute par un procédé d’extraction de stéroïdes naturels (testostérone) qui sont modifiées chimiquement pour augmenter les effets voulus chez les personnes y recourant. La préparation chimique des molécules a connu de multiples évolutions, et on compte 3 classes de stéroïdes anabolisants en fonction de la molécule.

 La première classe est la plus ancienne, pouvant seulement s’injecter, ensuite les deux autres peuvent être consommées par voie orale ou par patch. La dernière classe est plus puissante mais agit plus lentement dans l’organisme. 

Les effets des stéroïdes anabolisants sont regroupés en deux catégories : les effets anabolisants et les effets androgynes (pilosité, apparence masculine…). L’objectif est de maximiser les effets anabolisants et de limiter les effets androgynes, or les effets anabolisants sont ceux favorisant la croissance musculaire.


 Pour la testostérone, le rapport entre ces effets est d’un, pour les stéroïdes moyens, le rapport est d’un pour 6. Cela signifie que la consommation de ce type de stéroïde provoquera 6 fois plus d’effets anabolisants que d’effets androgynes, le rendant 6 fois plus efficace que la testostérone.

 Certains stéroïdes ont un rapport de 20 entre ces effets, il existe une centaine de molécules différentes dont plusieurs dizaines ont été reconnues et enregistrées comme produit dopant. Le terme de stéroïdes anabolisants désigne donc la modification d’une hormone naturelle pour favoriser l’effet souhaité de la molécule. 

Les stéroïdes anabolisants peuvent être utilisés comme médicaments dans certains cas, avec des doses très faibles, mais leur utilisation principale se fait dans le milieu sportif, bien que cela soit illégal. 


Comment fonctionnent les stéroïdes anabolisants ?

Les stéroïdes ont été le premier problème majeur de dopage dans le sport et ils continuent de poser problème dans différents sports et principalement dans les sports de musculation (bodybuilding, force athlétique…). Les effets anabolisants des stéroïdes sont ceux recherchés par les sportifs afin d’améliorer leurs performances musculaires.

Ces produits vont favoriser la croissance musculaire, la force et la récupération. Lorsque les molécules arrivent dans l’organisme, les récepteurs de stéroïdes, situés dans les muscles squelettiques, dans la prostate et dans différents organes, déclenchent une accélération de la synthèse d’acide ribonucléique par le noyau des cellules. La hausse de la quantité d’acide ribonucléique dans les cellules musculaires entraîne la production de plus de protéines musculaires.

 Or, s’il y a plus de protéine, le corps peut construire plus de fibre musculaire à travers une réparation accélérée et soutenue des myofibrilles. Ainsi, le corps produit plus de masse musculaire maigre et la consommation de ces molécules favorise fortement le développement musculaire.

 En fonction du niveau de l’athlète et de sa pratique sportive, l’effet du recours à des stéroïdes anabolisants permet de prendre entre 0,8 et 1,6 kg de muscle sec par mois. Ce résultat est impressionnant, quand un athlète normal peut espérer prendre environ 0,2 kg de muscle sec en un mois. Il est donc évident que les effets de ces molécules sont très bénéfiques sur les performances musculaires, cependant, leur classification comme dopant est entièrement justifiée par leur dangerosité.


Les risques et dangers des stéroïdes anabolisants

Si les stéroïdes anabolisants sont interdits en France et dans de nombreux pays, c’est parce qu’ils sont très risqués pour la santé. Alors avant d’en prendre, il est primordial de se pencher sur les effets secondaires. La plupart de ces effets sont réversibles, mais si la consommation est très courte avec des doses faibles.

 Or, cela n’est pratiquement jamais le cas, une tolérance se développe et le corps a besoin de plus de doses. Le produit devient nécessaire pour le pratiquant et il est difficile d’arrêter la cure ou de ne pas en recommencer une. Ainsi, si une consommation courte et bien maîtrisée peut n’avoir aucun effet négatif, toute prise mène souvent à une cure provoquant un ensemble d’effets secondaires négatifs.

 De surcroît, aucune étude n’a pu montrer quel était le seuil d’une cure courte et sans dommage irréversible.


Effets secondaires graves et dangereux des stéroïdes anabolisants

Ces produits dopants présentent un risque très élevé pour les pratiquants de musculation et d’autres sports qui y ont recours. En effet, les molécules consommées vont modifier le fonctionnement du corps et ont un impact sur de très nombreux organes. Ces effets restent dose-dépendant, et une dose mesurée semble avoir un impact limité. 

L’effet principal est d’entraîner une hausse de la tension artérielle et une hausse du mauvais cholestérol associée à une baisse du bon, ce qui provoque une mauvaise circulation sanguine, donc une pression au sein des différents organes et une suractivité cardiaque.  Les dommages aux organes seraient réversibles sur une durée courte, mais il existerait une forte corrélation entre les cancers aux organes et la consommation de ces molécules.

 Une consommation par voie orale de stéroïdes anabolisants favorise les cancers du foie en abîmant l’organe. Ces dommages sont irréversibles, et il est donc préférable de s’injecter ce produit. La mort d’un jeune homme a aussi montré une modification de la structure du cœur, et des études avancent la transformation du ventricule gauche du cœur, mais cela est parallèlement contesté par d’autres chercheurs. 

Ainsi, les organes et le cœur sont les plus exposés aux effets dangereux des stéroïdes anabolisants. Le risque d’arrêt cardiaque est beaucoup plus élevé et les risques de cancers aussi. Les personnes qui ont recours à ces produits le savent, cela peut se passer correctement, mais des accidents se produisent aussi.


Le danger mortel des mélanges médicamenteux avec les stéroïdes anabolisants

Un risque plus important doit être considéré lors de la prise de stéroïdes anabolisants, c’est celui d’un cocktail mortel avec d’autres médicaments. Bien sûr, ce risque se maîtrise en connaissant les médicaments à éviter lors d’une cure de stéroïdes.

 Je ne vais pas te donner une liste, mon but n’est pas de t’aider à te doper. Simplement, si tu es pris en charge par des médecins pour une raison quelle qu’elle soit et que tu prends des stéroïdes, dis-le ! Ta vie en dépend !


Effets secondaires sur la sexualité et l’apparence physique des stéroïdes anabolisants

Les stéroïdes anabolisants, bien que principalement anabolisants, conservent des propriétés androgéniques et agissent sur les organes sexuels et la sécrétion de différentes hormones. Le système endocrinien (gestion des hormones) est profondément dérégulé et la sécrétion d’hormones ne se fait plus normalement. 

Chez les hommes, les molécules ingérées vont substituer la production naturelle de testostérone, et rendre inutile une partie de cette testostérone. Dans un premier temps, les effets seront un marquage plus important des signes virils (poils, voix grave…), mais à terme, la baisse de la production de testostérone peut entraîner une diminution de ces caractères, et favoriser l’apparition de caractères féminins.

 Le corps ayant trop de testostérone, il transforme l’excès en œstrogène. Cela a pour effet de faire prendre des seins, et de réduire la taille des testicules. Environ 1/3 des personnes consommant des stéroïdes en souffrirait. Cet effet perdure après la cure, puisque le corps ne produit plus assez de testostérone. 

Pour les femmes, les effets androgéniques sont négatifs, puisqu’elles deviennent plus masculines, ont plus de poils, une voix plus grave, leur clitoris s’allonge... 

Quant à la reproduction, elle est affectée chez les deux sexes avec une diminution de la fertilité et des risques d’infertilité. Ces risques sont plus élevés chez l’homme à cause d’une baisse de la qualité des spermatozoïdes. 

Ces effets secondaires sont peu importants mais il faut tout de même les noter, puisque certains hommes se retrouvent avec une zone mammaire surdéveloppée et il est compliqué de s’en débarrasser.


Effets secondaires sur la psychologie des personnes consommant des stéroïdes anabolisants

La psychologie des personnes consommant ce produit évolue aussi suite à cette consommation. Plusieurs points attirent l’attention, on observe une hausse de l’agressivité et des comportements marginaux chez toutes les personnes en consommant. Cette hausse semble d’autant plus marquée chez les adolescents. 

Les effets psychologiques sont très nombreux et c’est aussi ce qui fait des stéroïdes anabolisants un produit néfaste. Chez les personnes qui suivent une cure, on recense des hallucinations, de l’anxiété, de l’irritabilité, des symptômes dépressifs, des insomnies et parfois des pensées suicidaires. Toute cure entraîne la survenue de l’un ou plusieurs de ces symptômes qui peuvent perdurer longtemps après la fin de la cure. 

De surcroît, l’arrêt de la cure peut entraîner une période de mal-être et de manque favorable à d’autres troubles psychologiques. Il est indispensable d’être accompagné et suivi lors de la prise de ce dopant. 

Le recours aux stéroïdes anabolisants peut entraîner des troubles graves du comportement, et peut aussi déboucher sur la consommation d’autres substances potentiellement dangereuses. Une cure de stéroïdes anabolisants ne peut pas se dérouler correctement au niveau psychologique et les changements comportementaux induits peuvent être graves. 



Les stéroïdes anabolisants sont un produit qui peut être attractif face à l’envie de progresser et d’avoir de meilleurs résultats. Il est clair qu’ils sont efficaces, mais aux vues du nombre d’effets secondaires, du danger qu’ils représentent pour la santé, je te déconseille vraiment d’y recourir.

 Beaucoup de pratiquants amateurs et non compétiteurs y ont recours, et je trouve cela dommage. Si tu fais un tel choix, il faut être conscient du risque pour ta santé et ne pas regretter la survenue d’effets secondaires. Les effets secondaires de ces produits se produisent en grande partie chez tous les sujets !

 Dans tous les cas, essaie d’être accompagné et suivi durant la prise de ces produits. Je suis opposé à tout dopage et je trouve qu’il est dommage de recourir à ce type de produits, j’espère que c’est aussi ton cas et que mon article ne te donnera pas envie d’y recourir. Tu es libre de tes choix, mais si tu veux progresser naturellement et améliorer tes performances, je t’invite à lire mon guide gratuit




Sources 

B. Le Bizec, F. Bryand, F. André, « Hormones stéroïdes et dopage ». 

David R. Lamb, “Anabolic steroids in athletics: How well do they work and how dangerous are they?”, The American journal of sports medicine, 1984. 

Marie-Claude Borgeat, James Gomes, « Les Risques Associés à l’Utilisation Inappropriée des Stéroïdes Anabolisants », Interdisciplinary Journal of Health Sciences, 2010.

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.