Quand on part randonner, un choix possible est de partir avec sa tente ou sa bâche et de bivouaquer. Comment bien se préparer et bien dormir en extérieur ?


 Le bivouac en randonnée est la solution la moins chère et la plus simple pour les endroits reculés. Quand on part randonner avec sa tente, il n’y a pas à réserver de gîte, de refuge, et on peut s’arrêter un peu où l’on veut. 

Maintenant, cela demande de bien s’organiser pour bien dormir et éviter de se réveiller dans l’eau ou en ayant très mal dormi. Un bon sommeil est primordial en randonnée, alors comment bien le gérer ? 

Je t’explique cela dans cet article, tu découvriras comment passer tes meilleures nuits en bivouac ! 


Choisir son matériel de bivouac en fonction de sa randonnée

 Quand on part randonner, il faut déjà préparer sa randonnée et savoir où l’on part. Le matériel que tu emporteras dépendra de cela ! 


Choisir sa tente ou sa bâche 

Le choix du matériel dépend principalement des conditions météo par rapport au poids. Selon l’endroit où tu vas marcher, ton matériel ne sera pas le même, il faut t’adapter aux températures, au vent, et à l’humidité. 

  • Grand froid. Par grand froid (-20°C), une tente est nécessaire et je te déconseille fortement la bâche. Les tentes ont des isolations et des imperméabilités différentes, il est important de bien choisir ton modèle. Pour des températures très basses, les formes rondes sont plus adaptées. Choisis aussi ton modèle de tente en fonction du vent que tu rencontreras, en zone venteuse, il te faut un modèle résistant à au moins 70km/h, ce qui est spécifié sur le produit. Pour la neige, il est préférable de choisir un modèle avec un tapis de sol suffisamment épais. Le poids pour une tente grand froid détermine fortement la résistance des matériaux, on trouve de bons modèles entre 1,6 et 3,2kg pour 2 personnes. Pour ce type de climat, je te recommande la tente MSR Elixir 2 pour 2 ou 3 personnes. Elle est idéale et abordable. Pour une personne, tu peux t’orienter sur la tente MSR Hubba NX
  • Climat froid-tempéré. Par temps froid (0°C), l’isolation de la tente est moins importante, mais il est préférable d’avoir une tente adaptée aux températures faibles. Autrement, toute tente de trekking peut convenir. Pour les bâches, il faut en choisir une qui protège bien de la pluie (taille et imperméabilités suffisantes), mais elle n’apportera aucune chaleur, ce qui se sent à 0°C. Pour le vent, de la même manière il faut en tenir compte dans le choix ; une bâche n’est pas adaptée face au vent et il faut s’installer dans des zones abritées. Partir avec une bâche signifie aussi trouver des arbres pour s’installer, à moins de la soutenir avec ses bâtons de marche, le gain de poids justifiant un tel choix. Pour dormir avec une bâche, prends aussi une bâche de sol ou un sursac de couchage pour protéger ton duvet. Pour de tels climats, tu peux t’orienter sur des tentes plus simples comme la Ferrino Lightweight 2 pro ou pour un budget plus serré sur la tente Outdoorer. Pour une bâche, je te conseille la bâche Aquaquest
  • Climat chaud. Par temps chaud, une tente ne te servira pas, au-delà de 20°C en tente, il peut même y faire trop chaud pour bien dormir. Si tu randonnes dans le sud en été à faible altitude, dans un désert ou un autre endroit chaud, je te recommande plutôt d’utiliser une bâche. Et si tu marches dans une zone sans arbres, tu peux utiliser des bâtons au centre de ta bâche. Le choix de ta bâche dépend surtout de la pluviométrie. Dans un désert, sec, tu peux dormir sans abri, dans une zone pluvieuse, il te faudra une bâche assez résistante à l’eau comme la Aquaquest. 

Avec ta tente ou ta bâche, il te faut de bonnes sardines légères, l’idéal est de prendre des sardines en aluminium qui sont très légères. Pour la neige, ces sardines fonctionnent aussi. 

Pour la glace, le matériel est un peu différent, il te faudra sûrement des broches à glace. Par ailleurs, sous ta tente, tu peux aussi ajouter un tapis de sol fin supplémentaire ou une couverture de survie réutilisable pour améliorer ton isolation.


Choisir son couchage

Pour bien dormir, il faut faire attention au choix de son matelas et de son duvet. Pour ton matelas, tu peux t’orienter sur 3 types de matelas différents : 

  • Matelas gonflable. Ce matelas est très confortable et adapté à différentes surfaces. Plus fragile, il convient moins aux températures très froides, car l’air s’y refroidit. C’est le type de matelas que j’utilise. Tu peux acheter ce matelas gonflable ou le modèle Decathlon. 
  • Matelas autogonflant. Ce matelas se gonfle rapidement et a des fibres à l’intérieur qui maintiennent les deux côtés du matelas. Il est plus fin, se gonfle vite et est bien pour dormir sur différentes surfaces, c’est le plus isolant. Tu peux regarder ce matelas autogonflant
  • Matelas en mousse. Un matelas en mousse est simple et rapide à utiliser, mais il prend plus de place. Léger, tu peux le mettre à l’extérieur de ton sac. Je te recommande ce matelas en mousse

Quant à ton duvet, il faut trouver un modèle qui corresponde à la température à laquelle tu vas dormir. Pour cela, regarde la température de confort du modèle qui t’intéresse et choisis en un proche à la température de la zone où tu dormiras. 

Ta tente t’apportera beaucoup de chaleur, et tu peux compter environ 5°C de plus pour la température. Le choix du duvet dépend surtout de ton budget, plus tu paieras cher ton duvet, plus il sera petit et léger et plus il sera résistant. Pour un petit budget, vas chez Decathlon, puis tu peux trouver de nombreux modèles différents qui répondront à tes attentes. 


Identifier sa zone de bivouac et préparer sa nuit

 Une fois que tu as du bon matériel, il faut bien l’utiliser, et cela viendra avec l’expérience. Pour bien dormir il faut trouver le bon lieu et faire attention à plusieurs points, je t’explique cela. 


Faire attention à l’environnement 

L’environnement de ton installation est très important et ne doit pas être négligé. Tu pourrais te retrouver dans une mauvaise situation en t’installant dans une zone non appropriée, tu pourrais avoir de mauvaises surprises. En effet, les cours d’eau, les zones de rochers ou de pierres sont des dangers potentiels qu’il faut prendre en compte. 

Ne t’installe jamais trop près d’un cours d’eau et mets-toi suffisamment haut et à distance pour ne pas être en danger en cas d’orage. De même, ne te mets pas sous des zones d’éboulement potentiel, sous des rochers, ni sous des arbres en cas d’orage. Il faut être prudent sur son choix de lieu de bivouac pour dormir en sécurité.  


Matériel pour dormir en bivouac



Trouver un bon terrain et monter son bivouac

Pour bien dormir et bien récupérer, il faut choisir une bonne zone où tu passeras une très bonne nuit. Pour cela, choisis un terrain plat, une zone sans cailloux sur un sol meuble, semi-dur. Teste le sol, allonge-toi pour voir si c’est plat. Puis, retire les cailloux et les branches de l’endroit où tu vas dormir, installe ta tente, et tends la bien. L’idéal est de s’installer de jour par beau temps, maintenant, on n’a pas toujours cette chance là ! 

Si tu dois dormir en pente, je te recommande de mettre tes pieds vers le bas, tu glisseras un peu, mais tu dormiras. De côté, ou la tête vers le bas, tu ne pourras pas bien dormir. Pour mettre en place ta tente, choisis aussi l’orientation, place ton ouverture à un endroit abrité du vent, mets ton sac à l’entrée. 

Prépare ton couchage dès que tu t’installes même si tu ne te couches pas immédiatement. Évite aussi de manger sur ta zone d’installation, tu pourrais attirer des insectes et animaux. Si ton bivouac est bien préparé, tu dormiras bien ! 



La randonnée est un sport permettant de découvrir des endroits merveilleux et le bivouac permet de s’aventurer plus facilement sur des zones reculées. Tu as maintenant tous les outils pour aller monter ton bivouac sur tes prochaines randonnées. Prépare bien ton matériel et profite de ta randonnée ! 



Guide conseils randonnée

Pense aussi à lire mon guide gratuit et à partager mes conseils à tes amis !

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.