Face à l’explosion de la consommation d’huile de coco, on peut se demander si cette huile est vraiment saine pour le corps, et quel bienfait l’huile de coco procure réellement à notre organisme.


 L’huile de coco est un corps gras de plus en plus utilisé pour cuisiner afin de remplacer d’autres huiles végétales ou le beurre. Cette huile aurait des vertus pour les personnes en quête de perte de poids et pour améliorer sa santé.

 Consommer des lipides est primordial pour sa santé, même quand on souhaite mincir, cependant tous les lipides ne se valent pas. L’huile de coco est souvent présentée comme un produit extrêmement sain, mais est-ce du marketing ou un réel argument ? L’huile de coco procure-t-elle tous les bienfaits qu’on lui attribue ? 


La composition de l’huile de coco, l’origine d’un bienfait ?

 L’huile de coco remplace l’huile végétale que l’on peut utiliser au quotidien, elle présente divers avantages de par sa composition et semble bénéfique pour l’organisme. Voyons ce qu’il en est ! 


C’est quoi l’huile de coco ?

 L’huile de coco est extraite de la pulpe fraîche de noix de coco. Cette pulpe est pressée pour en extraire toute la matière grasse qui constitue l’huile de coco. On trouve aussi l’huile de coprah, elle extraite de la pulpe séchée de coco, elle sert beaucoup moins en cuisine et n’a pas le même goût.

 L’huile de coco reste sous forme solide quand la température est moyenne (-25°C) et se liquéfie à température plus élevée. Son point de fumée (ébullition) est plus élevé (180°C) que les autres huiles, ce qui en fait une très bonne huile pour cuisiner. En effet, en ne brûlant pas, l’huile de coco conserve ses propriétés chimiques et évite la dégradation de certains acides gras en acides gras trans


De quoi est faite l’huile de coco ?

 L’huile de coco, comme tout lipide, est composée d’acides gras. On trouve dans l’huile de coco 10 acides gras différents, qui, en s’assemblant constituent l’huile de coco. Puis des micronutriments se trouvent aussi dans l’huile de coco. C’est cet ensemble d’éléments qui donne la texture et les propriétés de cette huile.


 Dans l’huile de coco, on trouve : 

  • 91% acides gras saturés
  • 6% acides gras monoinsaturés
  • 3% acides gras polyinsaturés
bienfait huile de coco


 Les graisses de l’huile de coco sont principalement des graisses saturées, or comme tu as déjà dû l’entendre, ces graisses sont mauvaises. C’est FAUX !

 Les graisses saturées sont très différentes en fonction de la structure des molécules qui les composent. Parmi les graisses saturées, on trouve 3 sous-groupes : chaîne courte, chaîne moyenne, et chaîne longue. Les acides gras saturés à chaîne longue sont mauvais pour le corps si tu les consommes en trop grande quantité.

acide gras chaîne moyenne


 L’huile de coco est majoritairement composée de graisse saturée à chaîne moyenne (55%): 

  • Acide laurique 50%
  • Acide caprylique 8%
  • Acide caprique 8%
  • Acide caproïque 1%
acides gras huile de coco


 La richesse en acides gras saturés à chaîne moyenne de l’huile de coco est donc un bienfait. Les acides caprylique et caprique sont excellents pour le corps et rendent l’huile de coco bénéfique pour la santé. Pour l’acide laurique, les résultats sont moins clairs, mais cet acide serait neutre ou bénéfique pour le corps. L’acide laurique est à la limite des acides gras saturés à chaîne longue, ce qui ne lui confère pas les mêmes propriétés. Certains scientifiques le classent comme chaîne longue, d’autres comme chaîne moyenne !


 Puis l’huile de coco comporte des acides gras saturés à chaîne longue (28%) : 

  • Acide myristique 18%
  • Acide palmitique 8%
  • Acide stéarique 2%

 Les mauvais acides gras (myristique, palmitique) sont aussi ingérés mais leur moindre proportion les rend presque inoffensifs. Le total de graisses saturées a un impact bénéfique sur la santé, sur le cholestérol, sur le système cardiovasculaire.

 La composition en graisses saturées de l’huile de coco en fait donc une huile saine pour le corps qu’il est intéressant de consommer. L’huile de coco est aussi composée de graisses monoinsaturés et polyinsaturées : 

  • Acide oléique (oméga 9) 6%
  • Acide linoléique et alpha linoléique (oméga 3) 3%

 L’huile de coco est composée d’un ensemble d’acides gras différents et la part de bons acides gras qu’elle comporte en fait une bonne huile d’un point de vue nutritionnel. Si on s’arrête à sa richesse en graisses saturées, on peut se dire que c’est un mauvais produit, mais en réalité, la part d’acides gras nocifs qu’on y trouve est relativement faible. 



Huile de coco : quel bienfait pour l’organisme ?

 Tu sais maintenant pourquoi l’huile de coco est saine et que tu peux la consommer au quotidien. Quel intérêt as-tu à privilégier l’huile de coco par rapport à d’autres huiles ? 


Une excellente huile pour le système cardiovasculaire

 Les graisses saturées sont globalement néfastes pour le système cardiovasculaire parce qu’elles sont souvent riches en acides gras saturés à chaîne longue, très nocifs pour le corps. Les acides gras saturés à chaîne longue entraînent une augmentation du LDL (mauvais cholestérol) et une baisse du HDL (bon cholestérol). Cependant, on a longtemps associé toutes les graisses saturées à cette conséquence à cause d’une étude (étude des 7 pays) qui n’a pas distingué le type de graisses saturés dans ses tests.

 En consommant de l’huile de coco, l’impact sur le HDL est positif, et l’impact sur le LDL est négatif, donc positif. Pour faire simple, plus tu consommes de l’huile de coco, plus ton mauvais cholestérol diminue, et plus le bon augmente. Ces résultats ont cependant été obtenus par des études critiquables, mais la nature des acides gras qui composent l’huile de coco permet d’écarter le risque d’une hausse du mauvais cholestérol.

 L’impact de cette huile sur le système cardiovasculaire est donc bien meilleur que d’autres graisses saturées, comme le beurre. 


Huile de coco et bienfait pour perdre du gras

 Ensuite, l’huile de coco a un impact excellent sur les graisses corporelles ! En effet, sa richesse en acides gras à chaîne moyenne lui permet de stocker bien moins de gras et même d’en absorber moins. Les acides gras à chaîne moyenne sont utilisés différemment par le corps et vont immédiatement être oxydés au niveau du foie pour être utilisés comme énergie. Cela ne semble pas être le cas pour l’acide laurique qui emprunterait la voie métabolique des acides gras saturés à chaîne longue.

 Toutes les études test sur la consommation d’huile de coco et le poids ont montré que la consommation d’huile de coco aidait à la perte de poids. Si tu souhaites perdre du gras, l’idéal est de consommer de l’huile de coco et de l’huile d’olive. Ces huiles végétales auront un impact bénéfique sur ta graisse corporelle. 

bienfait huile de coco perte de gras


Limites de l’huile de coco

 L’huile de coco n’est en aucun cas un produit miracle. Si son utilisation a explosé, c’est parce que des entreprises vantent ses bienfaits pour l’organisme, mais en s’intéressant de plus près à cette huile, on observe que sa composition n’est pas parfaite.

 L’huile de coco est saine, elle est bonne pour l’organisme, mais son impact précis reste mal compris. Pour mincir, les études existantes indiquent que cette huile favorise la perte de gras, mais encore une fois, avec des études mal réalisées.

 Consommer de l’huile de coco est donc une bonne chose si tu le fais de manière raisonnable. Boire des shots d’huile de coco chaque matin ne va en rien améliorer ta santé, par contre tu peux cuire tes aliments à l’huile de coco.



 L’huile de coco est une huile saine pour le corps, tu peux en consommer quotidiennement de manière raisonnable. L’idéal est d’alterner entre l’huile de coco et l’huile d’olive pour répondre à tous tes besoins en lipides. Si tu manges sainement tous les jours, ta santé s’améliorera progressivement !

 Tu veux adopter une alimentation saine ? Découvre mon programme Transformer son alimentation en 20 jours


Guide gratuit pour faire du sport

Et pour aller plus loin, mets-toi à faire du sport grâce à mon GUIDE GRATUIT




Sources : 

Lecerf, J. M. , (2016). Acides gras saturés et risque cardio-métabolique. Médecine des maladies métaboliques

Legrand, P., (2010). Intérêt nutritionnel des acides gras saturés. Sciences des aliments

Mara Block, J., da Silva Lima R., (2019). Coconut oil: what do we really know about it so far?. Food quality and Safety


Photo de couverture : Towfiqu Barbhuiya

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.