Constituer son sac pour sa première randonnée


Une randonnée se prépare pour que cette expérience se passe au mieux, surtout quand c’est la première ! Et pour cela, il est important de bien constituer son sac. 


Le sac en randonnée est comme votre maison, il contient toutes vos affaires importantes, de quoi dormir, de quoi manger, de quoi boire, de quoi s’abriter. Un sac bien constitué est donc un élément fondamental pour réussir sa randonnée, et je t’explique dans cet article comment le constituer. Cet article fait suite à mon premier article sur la préparation de sa première randonnée, et si tu ne l’as pas encore lu, je t’invite à le faire. 

Pour bien préparer son sac de randonnée, il faut bien cibler ses besoins en fonction de son objectif, selon la durée, l’équipement emporté ne sera pas le même. Pour cela, l’idéal est de constituer une liste en fonction de tes besoins, et c’est ce que je vais t’aider à réaliser à travers cet article ! Et à la fin, je te donnerai la liste de l’équipement que j’emporte pour des randonnées de plusieurs jours ou plusieurs semaines. 


Le choix de l’hébergement 

La plus grosse partie de l’équipement que tu vas emporter dépendra de ta solution d’hébergement durant ta randonnée, je vais donc t’expliquer comment t’équiper selon ton choix. 


Le Gîte ou hébergement en dur 

Cette solution d’hébergement est la plus simple, mais elle est coûteuse. Elle te permet d’alléger énormément ton sac, de n’emporter que peu de matériel pour la nuit et de profiter d’un grand confort pour bien récupérer. Pour dormir en gîte, en général, tu n’auras besoin que d’un sac à viande, une sorte de drap duvet dans lequel tu te glisses et qui est très léger. En montagne, il peut aussi être nécessaire d’apporter ton duvet, à voir en contactant les établissements où tu prévois de passer. Selon la période, pense à réserver ta nuité à l’avance, même s’il y a beaucoup d’annulation de dernière minute, cela t’évitera des ennuis. Ensuite, je te conseille d’emporter une petite serviette légère à séchage rapide pour pouvoir te doucher, et un petit savon, pas toujours fourni ! 


Le bivouac 

Personnellement je ne dors quasiment qu’en bivouac, avec du bon matériel c’est confortable, et mon seul ennui est la pluie au moment de l’installation, sinon, ça se passe toujours bien. Alors pour que ton expérience se passe aussi bien, voici mes recommandations : 

  • Tente de bonne qualité, une ou deux places sarcophage, la plus légère possible, avec une bonne imperméabilité et résistance au vent. En plus, tu peux prendre une bâche de sol légère. 
  • Matelas gonflable épais pour une bonne isolation du sol. Avec des températures négatives très basses, un matelas en mousse peut être plus efficace, car l’air prend le froid. 
  • Un duvet adapté à votre environnement, avec une température de confort légèrement plus basse que ce que tu vas rencontrer, c’est toujours plus agréable, ou emporte un sac à viande en plus. 
  • Tendeurs, drisse et sardines avec les matériaux les plus légers possibles. 
  • Une lampe frontale de bonne qualité avec batterie de rechange. Pense à bien la placer dans ton sac pour ne pas qu’elle s’allume toute seule ! 


Maintenant, tu peux aussi faire le choix d’une bâche, c’est plus léger, mais tu perds beaucoup en isolation et en protection contre le vent. On y dort beaucoup moins bien, et avec le vent, cela peut vite être compliqué, c’est pourquoi je te recommande la tente. 

Pour améliorer ton confort, tu peux aussi emporter un oreiller gonflable, et prends bien sûr des habits secs pour dormir. 

Préparer son matériel de randonnée pour bivouac



L’équipement de marche 

On passe au deuxième point essentiel de la constitution de ton sac : tout l’équipement de randonnée qui te servira pendant les phases de marche. 


S’adapter au climat 

Je dirais que c’est la partie principale de la bonne préparation de son matériel, puisqu’il faut être judicieux dans son choix et ne pas emporter trop ni pas assez. Il est donc important de s’informer des conditions climatiques que l’on va rencontrer. De manière générale tu peux emporter : 

  • Veste imperméable, coupe-vent type K-Way 
  • Casquette, bob, chapeau 
  • Lunettes de soleil 


Puis, pour le froid, il faut évidemment adapter selon les conditions météo, en plus, pense à couvrir tes mains avec sous-gants, voire gants, ton cou, et ta tête avec un bonnet. Quand on marche on a chaud, mais dès qu’on s’arrête, il est bon de se protéger. Ensuite, en montagne, l’idéal est d’avoir une couche chaude supplémentaire en cas de problème, une couverture de survie, et veste et pantalon bien imperméables en cas de grosse neige. Ces recommandations sont à considérer selon l’environnement d’évolution et les conditions météorologiques du moment. N’emporte pas trop d’affaire mais ne te mets pas en difficulté, ou en danger, par manque de matériel. 


Le confort de marche 

Pour améliorer ton confort de marche, tu peux déjà te doter de bâtons de marche qui permettent de répartir ton effort et de moins solliciter tes jambes. Personnellement, je n’en utilise pas, mais c’est vraiment un super outil pour être à l’aise lors de ses marches. 

Pour t’hydrater, tu peux utiliser un camel-bag, très pratique pour boire régulièrement, il faut toutefois faire attention à la température extérieure et à ne pas l’abîmer. Je préfère utiliser des gourdes, j’utilise cet équipement pour du trail, mais cela est bien pratique en randonnée. 

Ensuite, pour ne pas être angoissé par ton itinéraire, l’idéal est une montre GPS, mais c’est un choix couteux, ainsi, je te conseille sinon de te servir de ton téléphone avec une application de navigation de type AlpineQuest. Et pour cela, n’oublie pas d’emporter une batterie externe, voire une batterie solaire afin de pouvoir recharger ton téléphone en permanence. 

Préparer son circuit de randonnée



La trousse de toilettes, soin 

Pour ta toilette, je te conseille de simplement prendre une brosse à dent, du dentifrice et un savon biodégradable. Prends aussi une petite serviette microfibre pour bien te sécher. Pour ce qui est des soins, sans être hypocondriaque, il faut emporter le minimum en cas de problème. Donc, prends quelques pansements, des petites solutions stérilisantes, quelques dolipranes, des pastilles pour l’eau (pour purifier l’eau quand la source n’est pas top), du stick à lèvres et une couverture de survie. Cela te servira à t’assurer un minimum de confort en cas de petite blessure. 

En plus, tu peux ajouter des compeed et du strap pour les ampoules, et entorses (ce qui mettrait fin à ta randonnée). Puis, je prends aussi des pansements strip en cas de grosse coupure. Dans tous les cas, tu ne pourras pas faire face à tous les problèmes médicaux possibles, et ta principale solution en cas de problème grave sera d’alerter les secours au plus vite. Pour cela, tu peux aussi emporter un sifflet ! À ajouter à cela, le papier toilette ! À moins de dormir en gîte, tu finiras par en avoir besoin, mets le dans un sachet plastique pour ne pas le mouiller. 



L’équipement de cuisine 

Je fais une petite partie sur l’équipement de cuisine puisqu’il y a différentes possibilités qui s’offrent à toi ! 


Le réchaud 

Solution la plus évidente en randonnée, c’est de se tourner vers un réchaud. Mais un réchaud c’est du poids, même en prenant le modèle le plus léger à alcool, on est à environ 300g, et à gaz à 400g avec une bouteille de 200g, auxquels il faut rajouter un récipient de cuisson, au moins 150g. Alors, avant d’aller en acheter un, demande-toi quelle utilisation tu en auras. La préparation de ses repas est très importante en randonnée, et un réchaud est très pratique avec des repas lyophilisés, mais cela signifie les porter. Tu peux aussi acheter des pâtes, riz, lentilles sur place et les faire cuire comme cela, ou même de la viande etc. 

Ainsi, pour prendre un réchaud, il faut s’en servir suffisamment. Je te conseille de prendre le modèle le plus léger à gaz. Les modèles à alcool sont plus légers, mais il est plus difficile de s’en servir dans des espaces confinés, et il faut faire très attention à l’alcool à brûler. Donc je préfère te recommander le gaz, prends plutôt une bouteille de 200g, cela est largement suffisant pour 2 semaines. Pour les couverts, le plastique est plus léger, mais si tu comptes consommer des aliments durs, l’aluminium sera plus pratique. Et pense bien sûr au briquet


Manger froid 

C’est la solution la plus simple et qui te fera gagner pas mal de poids sur ton sac, au moins 500g. En mangeant froid, tu auras simplement besoin d’un couteau, rien de plus. Tu peux t’arrêter régulièrement acheter des vivres et te débrouiller comme cela. Je mange très souvent des sandwichs lors de mes randonnées, c’est une solution simple et agréable. Pour ce qui de l’hydratation, tu peux prendre un camel-bag comme dit plus haut, ou sinon gourdes ou bouteilles plastiques. Les bouteilles plastiques sont le choix le plus léger, et celui que je te recommande. Je préfère les gourdes, plus solides, pour des randonnées longues, c’est un peu mieux ! 



Mon matériel de randonnée

Quand je pars randonner quelques jours dans les Alpes en été, voici ce que je mets dans mon sac : 

  • Tente une place sarcophage ultralégère, sardines alu, drisse
  • Duvet 10°C
  • Matelas gonflable épais 5cm
  • Lampe frontale et batterie de rechange
  • Papier toilette
  • Veste imperméable gore-tex
  • Pull technique
  • Bonnet
  • Sous-gants
  • Lunettes de soleil
  • Trousse toilette/Soin
  • Couteau de survie (Prends un simple couteau léger de randonnée)
  • Mini réchaud avec petite casserole de camp légère, fourchette alu, briquet
  • 3 caleçons technique
  • 3 paires de chaussette de randonnée
  • 3 tee-shirts technique
  • 1 legging
  • 3 gourdes d’1,5L
  • Tout est emballé dans des sacs étanches ultralégers

Au total, j’essaie d’avoir un sac à 6-7 kilos sans nourriture ni eau. 



Tu sais maintenant comment préparer ton sac de randonnée ! Tu verras qu’à chaque randonnée, tu amélioreras ton équipement et la constitution de ton sac. Faire son sac au début est un peu compliqué mais cela devient de plus en plus facile. Avec mes conseils, tu as la base pour bien faire ton sac, et après il ne te restera plus qu’à partir marcher ! Je te souhaite une bonne randonnée, prépare-toi bien !

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.