Comprendre son ventre et avoir une bonne digestion


Douleurs de ventre, inconfort, mauvaise digestion, nombreux sont les problèmes de ventre auxquels on peut faire face dans la vie quotidienne. Comprendre son ventre est important pour pouvoir bien agir et limiter ces fluctuations. 



Le ventre est un système très complexe, composé de différents organes qui jouent tous un rôle fondamental pour le bon fonctionnement du corps. Le système digestif s’articule avec d’autres systèmes, hormonaux, lymphatiques, sanguins, qui tous ensemble permettent d’apporter les nutriments essentiels au corps, mais assurent également d’autres fonctions. 

Le schéma du système digestif ne s’arrête pas vraiment au ventre, il faudrait également y inclure les liens avec le cerveau et l’hypothalamus. Mais loin de moi l’idée de vous proposer un cours d’anatomie, je vais aborder quelques points importants sur l’anatomie de base, mais mon but est surtout de parler de la gestion de l’alimentation par rapport à cette complexité anatomique. Alors, comment bien agir avec son ventre ? 


Les fonctions du ventre et l’alimentation

 Au sein du ventre, de la cavité abdominale, on trouve plusieurs systèmes, principalement le système digestif, le système urinaire, et le système reproducteur. Nous allons donc parler du système digestif ! 


Le rôle des principaux organes

Comprendre son système digestif, c’est savoir bien le traiter et répondre correctement à ses besoins. Alors, comment fonctionne-t-il ? Vous connaissez certainement la base, les aliments sont ingérés après mastication, avec de la salive qui va permettre leur digestion à travers diverses étapes. Je te mets ici un schéma explicatif qui te permettra de bien visualiser le processus.


Bien digérer pour se sentir mieux


Dans ce schéma, on voit différentes étapes avec un temps relatif, mais il dépend bien évidemment des aliments ingérés. Si tu manges du sucre, son absorption se fera en 30min environ. Alors tu dois tenir compte de cela pour ta pratique sportive et te nourrir au bon moment ! Ensuite, la phase de digestion se fait dans l’estomac à l’aide de différentes sécrétions : le suc pancréatique et le suc intestinal qui avec leurs enzymes dégradent les molécules. Puis la bile favorise l’absorption des graisses. Ensuite, les molécules descendent dans les intestins pour la phase d’absorption.


Avoir une bonne digestion


Ce schéma explique le rôle des différents organes dans le processus d’absorption des aliments. Les nutriments vont donc être in fine absorbés et envoyés dans le sang aux organes et aux muscles. 


Savoir adapter son alimentation

Comprendre le fonctionnement du système digestif sans en tenir compte dans ton alimentation et ta pratique sportive n’aurait pas d’intérêt ! 


Alors comment bien te nourrir pour optimiser ce processus, tes performances sportives et ton bien-être ? 

Bien se nourrir est important pour le sport, même en débutant, mais il faut aussi bien le faire, aux bons moments. Le processus de digestion dépend des aliments que tu ingères, et après un repas lourd, il va consommer beaucoup d’énergie. C’est pourquoi, il est préférable de faire du sport après un repas léger ou une collation. Si tu consommes un repas lourd, tu peux faire du sport 3-4 heures plus tard. 

Ensuite, pour bien digérer, la marche est excellente, elle stimule la zone abdominale et vous aide à vous sentir mieux et plus léger puisque la digestion se fait beaucoup mieux en position verticale ! 

Un point important dans la gestion est celui de la concurrence digestive entre protéines et glucides, ces molécules ne sont pas digérées de la même manière, et les consommer en même temps rend le travail difficile pour le système digestif qui mettra beaucoup plus de temps. Cela peut entraîner des maux de ventre et des gaz, alors pour éviter cela, il est préférable de consommer protéines et glucides à des repas différents. Cependant, avec une pratique sportive, c’est une chose très compliquée à faire, ainsi, pour favoriser la digestion, l’idéal est de consommer des protéines avec des légumes, puis, comme second plat des glucides. C’est personnellement ce que je fais, et je digère bien mieux de cette manière. 

Pour digérer mieux, et avoir moins de problèmes de vente, il faut consommer la bonne quantité de fibres. Les fibres ne sont pas absorbées et vont retenir de l’eau dans les selles ce qui les liquéfie. Ainsi, si vous êtes plutôt constipé, augmentez votre consommation de fibres, à l’inverse, diminuez-la. Les fibres se trouvent dans les légumes et les fruits, les fibres des fruits retiennent plus d’eau. 

La consommation de fruits en fin de repas peut entraîner une mauvaise digestion de ces derniers qui sont peu absorbés et rendent alors les selles très liquides. Cela dépend des individus, mais pour éviter ce type de problèmes, il est préférable de les consommer seuls, en collation, ou au petit déjeuner. 

Les aliments gras sont aussi à éviter pour une bonne digestion, mais il est indispensable de consommer de bons acides gras, comme de l’huile végétale, surtout avec des protéines pour bien les absorber ! 

De même, l’alcool et les chewing-gums sont à éviter pour une bonne digestion. Le premier va limiter le bon fonctionnement du système digestif, et le deuxième va le stimuler par mastication mais sans raison. 


Vous savez maintenant comment bien vous alimenter pour que votre système digestif fonctionne au mieux, si vous avez des troubles digestifs, essayez d’identifier leur origine dans votre alimentation. Mais le système digestif ne s’arrête pas à cela, et c’est ce que l’on va voir maintenant ! 


La complexité du système nerveux entérique et le microbiote

 Bon alors pour comprendre de quoi on parle, le système nerveux entérique est une partie autonome du système nerveux qui contrôle tout le système digestif, et son importance est telle qu’on parle de second cerveau ! 


Qu’est-ce que ce second cerveau ?

Le terme de second cerveau est parfois employé pour désigner ce système nerveux si complexe qu’on ne parvient toujours pas à le comprendre. 

Plus récemment, certains chercheurs l’ont même qualifié de premier cerveau, expliquant qu’autrefois, c’était bien le système dominant, et que le développement de notre cerveau, l’encéphale, ne s’est fait que tardivement. En effet, le développement de l’encéphale a été permis par la cuisson et donc la baisse de l’utilisation d’énergie par la digestion, c’est ce qui a conditionné l’évolution de l’espèce humaine, lui permettant d’améliorer ses capacités intellectuelles et de se développer en société. 


Alors que sait-on de ce second cerveau ? 

Au niveau de l’intestin, on compte plus de 200 millions de neurones, et un dialogue permanent existe entre le cerveau et le ventre à travers le système nerveux sympathique (nerfs splanchniques) et parasympathique (nerfs vagues). Le dialogue par les nerfs vagues est qualifié de système nerveux autonome et permet d’engendrer certaines actions de manière directe, comme des synthèses hormonales. La sérotonine, hormone de la sérénité, est principalement produite au niveau intestinal, et l’alimentation joue un rôle majeur sur la production de cette hormone. 

Le ventre est donc un système qui peut agir de manière autonome et qui occupe une place majeure dans notre santé, certaines maladies cérébrales seraient influencées par l’état du ventre, et du microbiote. 


Le microbiote

Le microbiote intestinal désigne l’ensemble des micro-organismes vivant dans le tube digestif, avec plus de 10 000 milliards de micro-organismes, soit près de 10 fois plus que le nombre de cellules nous composant. On trouve principalement des bactéries. Le microbiote est aujourd’hui énormément étudié dans ses liens avec l’état global du corps. On ne comprend pas encore bien comment, mais il influence notre état de santé, nos émotions, notre stress. Participant à la libération de molécules, il pourrait avoir une place majeure dans la régulation de notre comportement. Aujourd’hui, certains travaux étudient même le lien entre des maladies psychiques et une mauvaise régulation du microbiote.

Comment fonctionne le microbiote ?



Alors pour prendre soin de son microbiote, que faire ? Déjà, avoir une bonne alimentation joue un rôle important, ensuite certains aliments (chou, navet, radis…) peuvent renforcer le microbiote en favorisant le développement des bonnes bactéries. Ce qui est vraiment néfaste, c’est l’alcool, et d’avoir une alimentation trop acide (manque de légumes). De plus, les probiotiques joueraient un rôle important dans le renforcement du microbiote. Les probiotiques sont des levures et des bactéries qui seraient censées améliorer le microbiote avec de bonnes bactéries. Cependant, les études le démontrant sont financées par ceux qui les commercialisent, alors, cela n’est pas certain. 



Le système digestif est extrêmement complexe, on en connaît qu’une partie et beaucoup de questions restent sans réponses. Chercher à le comprendre peut aider à améliorer son état, à se sentir mieux grâce à une bonne digestion. Que ce soit pour le sport ou pour ta vie personnelle, une bonne alimentation, respectueuse de ton système digestif, aura énormément d’effets positifs sur ton bien-être.

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.